Yod


Vinylique, acrylique, fusain, main de porte, miroir, 2m x 2m.

10ème, n°10, Yod : י – arabe : ya ﻱ, grec : iota ι, latin : i, j, y.

Main, prendre, profil.

Le point de référence

C’est la première lettre du nom Dieu : YAVEH, י ה ו ה. Elle se manifeste comme énergie, se résumant à presque rien, une simple graine de sésame. Yad  signifie main de métal précieux pour lire La Thora et Ya’hed  signifie unir.

Au centre du bord supérieur se pose une main de bronze qui sert de heurtoir de porte.

Le fond de la toile peut faire penser à la rencontre de deux visages de profil autant qu’à un tracé abstrait. Fond et forme ne font plus qu’un, la grande trace de fusain renforce cet effet de vaporisation.

Un miroir circulaire joue le rôle d’un point. Le tracé de Yod masque en partie son reflet et dit qu’il faut faire un effort pour se voir. Face à l'aridité de cette surface, on se trouve finalement renvoyé à soi-même.