Tsadé


Vinylique sur toile, pastel, tronc d’olivier, plumes,
feuille d’or et d’argent, 2m x 2,30m.

18ème, n°90, Tsadé : צ – arabe : ta ﺕ, grec : -, latin : T.

Juste.

L’ombre

Le nombre 90 associé à Tsadé détermine une lutte entre le solide et le liquide, le fixe et le mobile afin d’établir la parole, la pensée des humains. La justesse, la sagesse peuvent se définir par l'assimilation des contraires : l'inspiration et la loi, l'emportement et l'ordre, l'audace et la circonspection. Trouver le ton « juste » c’est entrer en harmonie avec le paysage, l’écouter, ne faire plus qu’un avec lui. Les racines de la lettre se déclinent également en significations  voisines:‘Ets : l’arbre, Érets : la terre, Tsvi : la Gloire, la splendeur, Tsélem : l’image Tsel : l’ombre.

L’arbre, un olivier est le rescapé d’une destruction prévue par la municipalité d’Almonte, en Andalousie, dans l’objectif d’aménager une zone industrielle.

Le paysage fond de Tsadé, laissant deviner au loin une montagne embrasée est un mélange de terres d’Espagne imprégnées des respirations d’un océan de collines riches d’alluvions. À l’intérieur du corps de la lettre, il s’agit d’investissements internes, de différentes intensités touchent le fond vivant de l’être.

L’ombre est ici comme une inversion simple de sens, elle devient la forme de la lettre elle-même, l’ombre prend corps.