Têt


Technique mixte sur toile, sable, pastel,
câbles électriques, plaque de cuivre, 2m x 2m.

9ème, n°9, Têt : ט - arabe : ta ﻁ, grec : thêta θ, latin : t.

Bouclier, protection, sauvegarde.

La dissimulation révélatrice

La valeur numérique du Têt est le 9. Elle renvoie au fœtus, au repli sur soi, à la promesse du devenir. La graphie de la lettre est proche de l’image d’un serpent se mordant la queue, sorte d’Ourobouros  emprunté à l’alchimie, élément à la fois primordial et terminal, matière sublimée, présage de vie et de mort. C’est aussi le serpent d’airain que Moïse érige dans le désert.

La matérialité du sable amalgamé du fond évoque l’instabilité ainsi que le passage inexorable du temps. L’échelle scandée par les lignes d’horizon se résume à neuf voies de métal permettant de mesurer cet écoulement, degré par degré. Des faisceaux de cuivre émergent de ces canaux, conduisant l’énergie.

L’infini communique avec le tangible, le lointain rejoint le proche. Le grand cercle central est une plaque, une sorte de bouclier contenant les traces verdâtres du passage virtuel d’un reptile du désert. La lumière monte du sceau de craie blanche, lieu de passage de la matière enfouie vers le solaire.