Tav


Technique mixte sur toile, feuilles d’argent,
pierres, cristaux de quartz, 2m x 2m.

22ème, n°400, Tav : ת – arabe : ta ﻁ, grec : tau τ, latin : t.

Marque, signe, symbole.

Le passage

Tav est signe, alliance mais aussi symbole, rencontre, alliance, complément, marque, parfait, achèvement, précision, trace, souffle, sang, énergie vitale, fin d’un processus, retrait, manque, vide, créateur.

Le Tav est l’aboutissement de tout un enseignement, de toute une initiation, un pas à pas vers la perfection. Mais, même s’il est le dernier degré de cette progression, il ne veut pas dire que le chemin est terminé à jamais. En tant que lettre finale, elle contient toutes les autres en soi.

Par ce biais, le Tav  se trouve être la lettre du dialogue avec l’autre, la lettre qui s’ouvre à la différence. Son graphisme primitif de croix est bien cette convergence entre deux modes d’existence. Ce visage d’autrui, qui en fin de compte n’est « visible » que si on le souhaite vraiment, car il n’est pas issu d’une idéologie, cela serait se forcer à considérer l‘autre alors que nous sommes dans l’incapacité de le recevoir. Cette difficulté à appréhender pleinement l’autre est due peut être à un manque de curiosité. Mais ce « visage » impersonnel de l’autre, il faut avoir vécu suffisamment soi-même pour soutenir son questionnement, pour avoir quelque chose à lui transmettre, pour créer le ferment relationnel nécessaire à la reconnaissance d’une vérité réciproque entre l’autre et soi-même. Ce « soi-même » se doit d’être construit,  éprouvé, sans préjugés. Voilà une ouverture qui pourrait s’apparenter à la démarche de l’art, cette capacité d’écoute, d’ouverture au monde dans toute sa complexité, c’est peut-être cela « l’autre ».